• Dépêche de l'AFP qui reprend des propos tenus par Nicolas Sarkozy hier soir dans l'émission « Pièces à conviction »:

Un autre élément capital, selon le ministre, demeure la téléphonie que le gouvernement souhaiterait surveiller davantage. "Il ne s'agit pas pour nous de savoir ce que se disent les gens au téléphone, parce que cela fait bien longtemps que les délinquants et les terroristes ne se parlent plus au téléphone", a-t-il reconnu.

L'objectif pour les autorités françaises est "de savoir qui a appelé qui, quel jour et où, car cela permet de reconstituer les véritables réseaux et de confondre les coupables", a-t-il souligné, précisant que le ministère demandait aux entreprises concernées de garder les données "au moins une année".

Concept intéressant : vous appelez X, X est un terroriste, vous êtes un terroriste.

  • Conservation des données : un avis du Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) :

Brest Ouvert nous informe que Peter Hustinx, le Contrôleur européen de la protection des données (CEPD), publie aujourd’hui son avis sur la proposition de la Commission européenne de directive sur la conservation des données. Il souligne que :« C’est un sujet extrêmement sensible. La directive aura un impact direct sur la protection de la vie privée des citoyens européens et il est primordial qu’elle respecte leurs droits fondamentaux, consolidés par la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme. Une mesure législative qui affaiblirait la protection de ces droits est non seulement inacceptable mais aussi illégale ». L’avis est disponible sur le site internet du CEPD.