L'annonce de la conférence est en ligne, on peut y lire :

« Participez le lundi 24 octobre, à partir de 13h30 (Paris VIII) à la conférence dédiée aux enjeux et perspectives de développement des éditeurs de logiciels en France. Cette conférence est réalisée en partenariat, par Cegid, Dassault Systèmes et Microsoft, sous le haut patronage du ministère des PME et du ministère de l'Industrie, avec la participation exceptionnelle de François Loos, Ministre de l'industrie. »

Les intervenants sont finalement surtout des représentants du logiciel propriétaire (Bill Gates en tête). Il n'y a aucun représentant éditeur de logiciels libres (comme par exemple Mandriva). Cette conférence aurait donc du s'appeler « Les éditeurs de logiciels propriétaires en France ». Au moment où la France s'apprête (comme le démontre l'initiative EUCD.INFO) à censurer les auteurs de logiciels libres, il est regrettable de voir le ministre de l'industrie cautionner cette conférence.

Mais doit-on réellement être surpris ? Après tout le gouvernement refuse toujours un siège au Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA) à la Fondation pour le Logiciel Libre. Alors que Microsoft y est bien sûr présent ainsi que la BSA et ses méthodes de milice privée.