Les principales associations du logiciel libre viennent de réagir par deux communiqués de presse complémentaires :