En février dernier déjà le choix du nom du site de propagande du Ministère de la culture « lestelechargements.com » laissait songeur tout comme le fait de ne pas réserver les noms de domaines en .fr, org, .info par exemple. Remarquez, ça nous a valu la mise en ligne des sites http://www.lestelechargements.net, http://www.lestelechargements.fr et http://www.lestelechargements.info.

Aujourd'hui c'est le Ministère de l'éducation nationale, via la Délégation aux Usages de l'Internet (DUI), qui s'y met. On apprend ainsi sur le site de la DUI que :

« L'association e-enfance, en coopération avec la Délégation aux Usages de l'Internet, diffuse, du 1er au 10 juin 2006, sur les radios Europe 1, Europe 2, France Inter, France Info, 3 spots radios dont l'objectif est de sensibiliser les parents aux risques liés à l'internet et au téléphone portable pour leurs enfants.

Trois thèmes sont traités :

- les sites internet qui peuvent être préjudiciables à la santé des enfants ;

- l'apparition d'images choquantes non sollicitées (pornographie, violence, haine raciale...) ;

- les problèmes liés au téléphone portable. »

J'ai écouté les spot radios qui se terminent tous par « rendez-vous sur mineurs point fr ». Ecoutez par exemple celui sur la pornographie. Si on va sur http://mineurs.fr/ on arrive bien entendu sur le site de la DUI consacré à la « protection des mineurs ».

Le problème est qu'à l'écoute du spot, si on ne connait pas le sujet, comment savoir qu'il faut mettre un 's' à mineurs.fr ? Il est fort probable que pas mal de monde tapera naturellement comme adresse dans son navigateur http://mineur.fr au lieu de http://mineurs.fr.

Heureusement que le domaine mineur.fr n'a pas été réservé par un pornographe et que le site http://mineur.fr n'affiche donc rien de choquant à la vue des parents et enfants qui entendront les spots radio.

Avec ça difficile d'avoir confiance en certaines institutions.