• la presse étrangère, se basant sur des dépêches AP et Reuter, raconte un peu n'importe quoi sur DADVSI, voir le correctif (en anglais) de Dadid Monniaux : « The alleged "French iTunes bill" » (voir également le communiqué en anglais d'EUCD.INFO)
  • interview de Richard Stallman par Le Monde Informatique avec un petit extrait : « Je viens faire des réunions avec des députés dans le cadre d'une action contre la loi DADVSI. C'est une bataille que l'on poursuivra même si la loi est votée. On perdra peut-être cette bataille mais pas la guerre : la guerre du peuple contre les entreprises médiatiques continuera jusqu'à la victoire du peuple. »
  • C'est trop gros pour être vrai et pourtant c'est vrai : Sylvie Forbin, lobbyiste pour Vivendi, s'est fait remettre le 20 juin 2006, deux jours avant la CMP, les insignes de Chevalier de l’Ordre National du Mérite par Catherine Colonna (par ailleurs ancienne directrice général du CNC, on reste donc entre amies) que je cite « Mais, j’en suis bien consciente, les dirigeants de Vivendi Universal n’ont pas fait appel à vous pour que vous leur expliquiez enfin les mystères de la codécision ou que vous leur révéliez les secrets de la comitologie. Ils vous ont appelée avant tout pour votre compétence et votre influence. Ce travail d’influence, vous avez eu l’occasion de l’accomplir récemment sur un sujet qui a mobilisé la France entière, de Charles Aznavour à l’internaute militant. Je veux bien entendu parler du projet de loi relatif aux « droit d’auteur et droits voisins dans la société de l’information », la loi « iPod » comme l’appelle le Herald Tribune. » ». Voir également l'article de PCInpact « DADVSI : une lobbyiste de Vivendi Universal décorée ».
  • toujours concernant Vivendi, le compte rendu analytique des débats du 30 juin 2006 nous réservent quelques perles :

M. le ministre de la culture et de la communication. Le texte qui vous est soumis repose sur deux principes fondamentaux.

M. Didier Mathus. Le premier, Vivendi, le second, Vivendi !

M. Patrick Bloche. Le troisième, Microsoft !