Après avoir participé activement aux efforts d'information et de lutte contre la loi DADVSI, dans le cadre de l'initiative EUCD.INFO, l'APRIL prolonge son action en 2007 via l'initiative Candidats.fr. Brevetabilité, mesures techniques de protection, interopérabilité, vente liée, «informatique de confiance»... autant de sujets sur lesquels un grand nombre de développeurs et d'utilisateurs de logiciels libres, et plus largement de citoyens, souhaiteraient sans doute connaître les positions des candidats à la présidentielle dans un premier temps, et les candidats aux législatives dans un second temps.

Le site Candidats.fr se veut un outil mis à la disposition de la communauté française du Logiciel Libre pour faire prendre conscience aux responsables politiques du nombre d'utilisateurs français de logiciels libres et de l'importance qu'ils attachent à l'avenir du Logiciel Libre. Ainsi les utilisateurs de logiciels libres, particuliers et organisations, sont donc invités à signer une déclaration d'utilisation demandant à ce que les droits des développeurs et des utilisateurs de logiciels libres soient pris en compte par le législateur, et que les pouvoirs publics encouragent l'utilisation, la production, et la diffusion de logiciels libres. Nul besoin d'utiliser que des logiciels libres pour signer cette déclaration, et cette déclaration n'est pas engageante par rapport au contenu des propositions.

Le site a également pour objectif de permettre à chacun d'avoir les élements de compréhension et de débat sur des problématiques parfois complexes et techniques, puis de faire son choix en conscience. C'est la raison pour laquelle le site propose des argumentaires, un questionnaire à destination des candidats et des propositions concrètes. Le questionnaire vise à obtenir des candidats qu'ils définissent leur vision du logiciel libre, qu'ils prennent clairement position sur différentes propositions concrètes. Candidats.fr offre l'opportunité aux présidentiables de sortir de la simple posture de soutien au logiciel libre qui n'engage en rien.

A l'occasion du salon « Solutions Linux 2007 » nous avions organisé le mardi 30 janvier une table ronde avec des représentants des candidats PS, PCF, Verts, UMP et UDF (la représentante de l'UDF s'est désistée au dernier moment). Tous ont affirmé que les candidats de leur parti allait répondre au questionnaire. François Bayrou lui a reçu le questionnaire en mains propres lors de sa visite du salon le lendemain.

Des bannières sont à disposition pour mettre sur vos sites web afin de propager l'initiative et la déclaration d'utilisation de logiciels libres.

Depuis le lancement du site il y a déjà eu plus de 2 700 signatures individuelles et près de 70 signatures de collectifs.