C'est donc en quelque sorte le retour de la « boite à spam ». En effet, en 2002, la CNIL (Commission nationale de l’informatique et libertés) avait conduit pendant quelques mois une action expérimentale de recueil des plaintes, baptisée « boîte à spam ».

La plate-forme de Signal Spam va permettre de signaler les spams reçus soit via un formulaire sur le site, soit via un simple clic dans son outil de messagerie (plugin disponibles pour Microsoft Outlook (20003 et 2007) et pour pour Mozilla Thunderbird (2.0)).

Pour cela il faut s'inscrire sur le site de Signal Spam.

Au-delà des analyses statistiques que l'association pourra faire espérons que ces signalements de spams permettront d'enclencher des enquêtes.

Je me suis inscrit pour tester tout ça.