Pour rappel, même en cas de vote négatif cette semaine sur le projet de normalisation d'OOXML ce ne sera pas pour autant terminé. Voir à ce sujet les règles de vote à l'ISO.

Bertrand Lemaire explique bien la position de l'AFNOR, lire son article «OpenXML : Microsoft en route pour Canossa». On lira également avec intérêt la réaction de Microsoft : «OpenXML : Microsoft pilonne l'Afnor». Selon cet article, Marc Mossé (directeur des affaires juridiques et publiques de Microsoft France, que je n'avais pas croisé depuis DADVSI il y a quelques années) a évoqué « les injures proférées par certains participants ayant conduit la direction de l'Afnor à convoquer pour avertissement les coupables ». C'est assez drôle sachant que Marc Mossé a été le principal artisan du sabotage de la réunion de décision à l'AFNOR le 29 août dernier. Le représentant de Microsoft avait en effet pour mission très claire d'obtenir une abstention de l'AFNOR. Absolument pas constructif, pas très poli non plus, notamment avec les représentants de l'administration, Marc Mossé avait clairement décidé de pourrir la réunion et de faire monter la pression. Tactique connue pour empêcher d'arriver à un consensus. Mais il en faisait trop, beaucoup trop. Le final était assez pitoyable, notamment lorsqu'il a accusé les représentants de l'Etat de servir une « république bananière ».

Marc Mossé est décidément beaucoup moins subtil et calme que sa prédécesseur chez Microsoft.

Le CV de Marc Mossé est en ligne mais bizarrement son passage à la BSA (Business Software Alliance) n'y est pas mentionné.