Le résultat des votes est le suivant :

Membres participants : 17 votes positifs sur 32, soit 53,12% alors qu'il fallait atteindre 66,66% (les membres qui se sont abstenus n'ont pas été décomptés).

Membres votants : 18 votes négatifs sur 69, soit 26,08% (alors qu'il ne fallait pas dépasser 25%).

Le projet de normalisation n'est pas pour autant terminé. En effet, comme des pays ont voté « non avec commentaires » une réunion appelée « ballot resolution meeting » (réunion de dépouillement du scrutin) va être organisée par l'ISO, du 25 au 29 février 2008. Cette réunion a pour objectif de discuter des modifications proposés dans les commentaires et d'apporter éventuellement ces modifications au standard candidat à la normalisation. Si les pays jugent ces modifications satisfaisantes ils peuvent alors changer leur vote négatif en vote positif.

Microsoft ne va évidemment pas baisser les bras, d'ailleurs le titre du communiqué de presse de Microsoft France est « Une étape vers la normalisation ISO/IEC du standard Office Open XML de l'ECMA ». Même façon positive de présenter le vote d'hier dans une communication de Microsoft Corp, qui présente de façon fallacieuse les résultats. La société maîtrise l'art de vriller la réalité.

La communication de Microsoft France insiste lourdement sur le fait que les débats dans la commission de normalisation de l'AFNOR auraient été houleux. C'est une façon particulière de présenter les choses sachant que c'est précisément un représentant de Microsoft qui a tout fait pour pourrir l'ambiance de la réunion censée décider de la position de la commission. Accuser par exemple les représentants de l'État de servir une «république bananière» n'est pas faire preuve d'esprit constructif. Espérons que Microsoft sera plus positif lors des prochains rendez-vous. Colère et intolérance sont les ennemis d'une bonne compréhension (Gandhi).

Bertrand Lemaire nous fait un petit rappel sur cette saga qui a bien occupé notre été.