Rien de nouveau dans le discours officiel mais comme le note Ratiatum la presse accueille le projet de loi avec circonspection :

« Non, on ne peut pas dire que rien n'a changé depuis la loi DADVSI. Certes, le gouvernement est toujours aux ordres des lobbys culturels. Certes, ces derniers ressortent toujours les mêmes caricatures sur les internautes qui ne voudraient que la gratuité et la liberté. Certes, les députés qui s'opposent sont les mêmes qu'il y a trois ans. Mais il y a une chose qui a changé depuis 2005 : l'accueil que la presse réserve au nouveau projet de loi antipiratage. Et ça n'est pas bon signe pour Christine Albanel. »

L'article « Riposte Graduée : la presse se rebelle ! » détaille quelques réactions presse.

Le Conseil d'Etat est également circonspect sur le projet de loi, lire « Loi Hadopi : le Conseil d'État inflige un camouflet à Albanel » et «Hadopi : des critiques du Conseil d'État encore plus profondes».

On lira aussi avec intérêt l'interview que Christophe Espern (La Quadrature du Net) a donné pour Libération : « Christophe Espern : « L’industrie du disque essaye d’éponger la mer avec une serpillère ».

Selon l'AFP « Le projet de loi devrait être présenté au Sénat à l'automne. La ministre voudrait que la loi entre en application au 1er janvier 2009 ».