Le 6 mai 2009 les députés européens persistaient et signaient contre la riposte graduée que va mettre en place le projet de loi HADOPI. A quelques semaines des élections européennes le vote des députés français sera donc intéressant à suivre.

Comme le dit Gérald Sédrati-Dinet, analyste pour La Quadrature du Net, « le vote de ceux qui approuveront explicitement ce projet de loi ne pourra être interprété que comme une défiance vis-à-vis de l'Europe, des libertés et droits fondamentaux des citoyens et de la séparation des pouvoirs ».

Lire l'appel de La Quadrature du Net : « Hadopithon : 24 heures pour faire entendre sa voix ».