entrance-walkway-koto-in-zen-temple-kyoto-small.jpg

La raison d'être est ce qui nous définit en profondeur, nous guide. Elle fournit une boussole dans notre vie. Nos projets, actions... doivent être jugés par rapport à cette perspective. On pourrait dire que c'est notre mission sur Terre.

Trouver sa raison d'être permet d'y voir plus clair dans la vie, les choix deviennent plus faciles. On sait où on va, ce qui nous motive vraiment. On se concentre sur ce qui est réellement important. La vie devient beaucoup plus simple et moins stressante.

Définir sa raison d'être peut sans doute prendre quelques secondes comme l'indique l'article cité précédemment mais je pense que la plupart du temps il faut un petit travail de réflexion pas forcément logique. Il faut engager tout son être dans la découverte de sa raison d'être.

Il y a quelques années, dans le cadre d'une réflexion personnelle et professionnelle (voir le billet « Je m'présente, je m'appelle Fred » j'ai mené cette réflexion sous la forme d'un bilan de vie. J'ai notamment découvert ce qui est réellement moteur pour moi : faire connaitre et défendre des idées/une cause, innover, partager, coopérer, transmettre, vulgariser, donner des impulsions, faire naître des choses, que mes actions soient utiles aux autres et aient un aspect politique (dans le sens "choses de la cité").

Ma raison d'être pouvant se résumer en deux points : changer la société ; être utile aux autres.

Bien sûr connaitre sa raison d'être ne suffit pas, il faut également se fixer des objectifs.

Le principal concerne mon implication totale dans la promotion et la défense de ce que l'on peut appeler les « biens communs informationnels ».

J'espère ainsi contribuer, même modestement, à rendre la société plus libre et solidaire.

Et la famille dans tout ça ? Ma famille est ma source primordiale d'amour, de soutien, de bonheur, de stabilité.

Pendant longtemps j'ai fait passer mes activités en priorité, je tente aujourd'hui de rétablir un équilibre.