Ma femme et moi nous nous sommes lancés le 4 septembre 2010 dans le projet de désencombrement de l'appartement. Après l'entrée et la salle de bains puis le vaisselier ce samedi 1er octobre c'était le tour du salon.

salon-avant.jpg Le salon est un lieu de vie, notamment pour les enfants qui adorent jouer mais n'ont pas l'habitude de ranger, sans parler de leurs fringues qui trainent par terre. Il y a également un meuble télé/livres/cassettes (audio/vidéos)/CD/DVD/jouets qui déborde, et sur lequel pas mal de choses sont en équilibre.

Nous avons hésité et puis décidé de faire en deux fois : cette semaine tout sauf le meuble télé et la semaine prochaine le meuble télé. Nous avons donc sorti quasiment tout ce qui trainait (sauf la vitrine en verre de ma femme, interdiction d'y toucher) et le canapé. Ensuite, un gros tri, pas mal de choses à la poubelle (cartes déchirées, jouet cassé...), un gros sac avec des livres à monter au premier car déjà lus, un sac avec des jouets des enfants à monter dans leur chambre. Ce que nous avons remis : la table basse, 2/3 livres en cours de lecture, une table haute avec une lampe, les deux chaises des enfants, deux fauteuils rouges, et deux petits sacs avec des affaires de tricot de Coralie.

Une fois ceci fait, sur notre lancée nous avons pris notre courage à deux mains et décidé d'attaquer le meuble à bric-à-brac.

Même méthode : on sort tout, on tri et on ne remet que l'essentiel ou le sentimental. On a sorti des livres, des CD sans pochettes, des pochettes de CD sans CD, des pochettes avec le bon CD, des pochettes avec pas le bon CD, des DVD, des cassettes audio (petit foutage de gueule de Coralie lorsqu'elle a vu l'album "La peur" de Johnny), un lecteur de disque vinyl, des cassettes VHS, des boites de jeux des enfants, des feutres... un bazar incroyable.

On a remis les CD dans les bonnes pochettes, garder quelques DVD, quelques cassettes audio auxquelles je tiens (du Renaud, Brassens, Gainsbourg, Thiéfaine, VRP notamment), quelques boites de jeux des enfants (le reste va dans leur chambre), le bouddha riant (qui porte bonheur parait-il), une petite statuette, le fer à repasser. Je dois trouver une place dans la chambre pour mon lecteur vinyle. Le reste sera notamment donné à la médiathèque.

salon-apres.jpg Une fois fini, après 2 h tout de même, on a retrouvé une pièce désencombrée. On se doute bien que cela va être difficile de la garder dans le même état. On a expliqué aux enfants qu'il conviendrait de faire un effort et notamment de remettre les jeux en place une fois qu'ils ont fini de jouer.

Ça me motive presque pour refaire une beauté au parquet qui en a bien besoin.

J'ai mis en ligne quelques photos avant/après.

J'en profite pour répondre aux questions de fraZck, suite à mon précédent billet, qui étaient : «est-ce que tout ce "grand nettoyage" vous a apporté quelque chose dans votre vie de tous les jours ? Et dans les pièces déjà faites, l'accumulation ne revient-elle pas ? Vous arrivez à maintenir leur "désencombrement" ?

Pour la première question : je dirais que l'on retrouve plus facilement ce que l'on cherche; lorsqu'on prend quelque chose tout ne tombe pas par terre (avant, beaucoup de choses étaient en équilibre); on a plus envie de nettoyer car c'est plus simple (moins de choses à déplacer); on a moins honte quand quelqu'un débarque à l'improviste (vous savez plus le «ne faites pas attention au bazar») et globalement avoir visuellement un espace désencombré est vraiment apaisant.

Pour la seconde question : pour le moment nous arrivons à maintenir le désencombrement dans les parties déjà faites (salle de bains, l'entrée avec le meuble à chaussures, le vaisselier). Les enfants ont bien (re)pris l'habitude de ne pas laisser trainer leurs chaussures même s'il faut leur rappeler de temps en temps. Le vaisselier ne sert plus d'espace pour poser tout et n'importe quoi, on fait l'effort de mettre l'objet directement là où il doit aller. Pour le courrier entrant j'ai mis un petit panier en osier qui sert de "boite d'entrée" à la façon GTD (Getting Things Done). Le défi va être pour les espaces à vivre comme le salon et la salle à manger (que nous allons faire la semaine prochaine).