C'est une excellente habitude à prendre pour finir l'année en cours et de commencer la suivante.

Principe de la revue annuelle

Il y a plusieurs façons de faire une revue annuelle.

À titre d'exemple la page «Why I Do Year End Reviews (And 6 Important Questions To Ask Yourself in Your Review!)» propose 6 questions pour faire sa revue annuelle ("Exercise: Write Your Year End Review for 2010") dont voici une traduction :

1. Quelles sont vos plus grandes réalisations cette année ? (le terme "réalisation" devant s'entendre comme tout résultat dont vous êtes fiers)

2. Quels sont les enseignements les plus importants que vous avez appris cette année ?

3. Sur une échelle de 1 à 10, à quel point êtes-vous satisfaits de la façon dont vous avez passé l'année ?

4. Que voulez-vous accomplir l'année prochaine, de sorte que ce soit la meilleure année possible ? Autres formulations possibles : En supposant que nous soyons le 31 décembre de l'année prochaine, que souhaitez-vous voir dans votre vie ? Que faut-il pour atteindre le niveau 10/10 de satisfaction à la fin de l'année prochaine ?

5. Quelles nouvelles habitude vous faut-il cultiver afin de vous aider à atteindre vos objectifs de la Q4 ?

6. Quelles sont vos prochaines actions immédiates pour atteindre ces objectifs ?

Questions auxquelles j'ajouterais "Quels sont les grands échecs de l'année ? Pourquoi avez-vous échoué ?"

Peu importe la forme que prend la revue annuelle, l'important étant de faire un point d'étape.

Personnellement, je ne fais pas la revue en une seule fois mais plutôt sur quelques semaines avant la fin de l'année. Je relis les éléments de la revue de l'an dernier pour me la remettre bien en tête et j'y réfléchis à mes moments perdus. L'avoir en tête permet d'être ouvert aux "hasards heureux". Le passage en revue complet se fait à la fin de l'année (principalement parce que c'est un des rares moments où je ne suis pas absorbé par mon travail et que je ne suis pas chez moi).

J'utilise principalement comme support des checklists, du brainstorming à base à base de cartes mentales notamment. J'utilise un support papier (un carnet Moleskine grand format 13 x 21 cm en l'occurrence) car cela me permet de saisir des idées facilement et rapidement. À la fin je transfère sur ordinateur via une carte mentale.

Pour les projets de l'année à venir l'important étant de les définir précisément: but, principes directeurs, dénouement imaginé, visualisation, les prochaines actions à mettre en oeuvre.

Quelques éléments de ma revue

D'un point de vue personnel l'année a été plutôt positive. Je suis en phase de dégeekification, je suis moins obsessionnel. J'accorde moins d'attention et d'importance à pas mal de choses dans le domaine informatique et je (ré)apprend à aimer les activités non geeks. Je prends ainsi un réel plaisir à passer du temps avec ma famille, à focaliser sur l'instant présent. J'essaye de moins vouloir contrôler tout ce qui m'entoure, d'être en charge que tout fonctionne. J'essaye de lâcher-prise.

Je prends plaisir aux dimanches sans ordinateurs, le projet de désencombrement de l'appartement avance bien et c'est apaisant.

Parmi les leçons de l'année : ne pas essayer d'avoir trop d'engagements/objectifs/nouvelles habitudes à la fois. Il vaut mieux se concentrer sur un objectif à la fois.

En 2010 j'avais prévu de prendre des jours pour moi, pour travailler sur des projets personnels. Le quotidien de l'activité professionnelle a pris le dessus. En 2011 je vais donc faire un planning d'absence dès le début de l'année.

Parmi les échecs de l'année le projet de réveil matinal (passer d'un réveil de 07h15 à 05h30). La mise en place a été progressive et sans réel souci. Et puis au bout d'un certain temps j'ai ressenti une fatigue physique, due principalement au fait que j'ai continué à me coucher relativement tard. J'aurais peut-être du pratiquer des "sieste-flash" (ou "micro-sieste") en journée. J'ai donc abandonné, au moins provisoirement, cette habitude.

Cette année a été l'année pendant laquelle j'ai commencé à rétablir un équilibre entre vie professionnelle, activités geek, vie familiale. Et ça me plait bien.

Pour 2011 j'ai quelques projets qui germent et je vais faire un choix concernant ceux sur lesquels je vais consacrer du temps et de l'énergie. Pour les autres je cesserai mon engagement.

Plus globalement, ces dernières semaines a commencé une réflexion concernant mon avenir à long terme.

J'ai la chance de savoir ce qui est moteur pour moi (mon "ikigaï", voir ce précédent billet): faire connaitre et défendre des idées/une cause, innover, partager, coopérer, transmettre, vulgariser, donner des impulsions, faire naître des choses, que mes actions soient utiles aux autres et aient un aspect politique (dans le sens "choses de la cité"). J'aime bien être travailler en équipe mais j'ai plutôt un profil "leader de groupe", j'aime bien mener les gens vers un objectif. En deux points : changer la société ; être utile aux autres.

J'ai pu mettre en oeuvre cet ikigaï ces dernières années notamment dans le cadre de l'April.

Mais je sens, qu'à titre personnel, j'ai besoin de me lancer de nouveaux défis, de faire des choses différentes, de changement d'échelle, d'explorer et conquérir de nouveaux territoires.

J'ai aussi de plus en plus envie de quitter Paris. Et ça, pour un amoureux de paname comme moi, c'était juste impensable il y a ne serait-ce qu'il y a 1 ou 2 ans.

Je crois que c'est le moment pour moi de réfléchir à tout ça sérieusement en laissant libre champ à toutes les possibilités. Je compte utiliser les premiers mois de 2011 à faire avancer cette réflexion. Il en ressortira peut-être un nouveau projet passionnant.

D'un point de vue professionnel le bilan sera fait dans le cadre du rapport d'activités de l'April.